Tu veux faire le GR20 mais tu ne sais pas encore vers quelles chaussures te tourner ?

On s’est posé les mêmes questions avant de faire notre traversée de la Corse en 8 jours. Avant de partir, on n’avait pas de pompes adéquates à part nos baskets de running. Et après avoir demandé des conseils à plein de personnes qui font de la randonnée, on a décidé d’investir dans une paire de chaussures de trail.

Des chaussures de trail

Pourquoi des chaussures de trail et pas des chaussures de randonnée classique?

Les chaussures de trail sont des chaussures de running avec une semelle épaisse qui permet d’appréhender tous les reliefs. C’était inenvisageable pour nous de partir avec nos baskets de ville ou de simples chaussures de running. Le GR20 est accidenté (surtout la partie Nord), et avoir une semelle rigide et agrippante nous a permis d’apprécier le parcours en toute quiétude.

Les chaussures de trail ont une qualité importante : elles sont légères car elles sont à l’origine faites pour courir en montagne. Plus légères signifie moins de poids, et sur 180 kilomètres, cela fait la différence.

Les qualités de chaussures de trail : plus légères, plus aérodynamiques, plus passe-partout, elles sèchent rapidement, et puis c’est tendance ahah. Il y a plein de coloris dans toutes les marques.

Notre choix s’est porté sur des chaussures trails car nous voulions avoir une marche rapide et que nous sommes sportifs. Nous avons acheté nos chaussures seulement une semaine avant le GR20. Pari risqué.

Ne pas prendre des chaussures à semelle plate

Nous déconseillons fortement de prendre de simples baskets à semelle plate. J’ai vu des personnes faire le GR20 avec des Converses… Comme évoqué ci-dessus, le GR20 (sur la partie nord notamment) est un terrain accidenté, fait de graviers et de multiples reliefs. Etre bien équipé, c’est se donner plus de chances de réussites, d’avoir une marche plus assurée. Vous allez porter vos chaussures toute la journée pendant 15 jours, autant avoir des chaussures bien adaptées. Et surtout, ça vous évitera des glissades, des chutes ou un vrillement de cheville…

Chevilles fragiles : tige haute ou tige basse ?

Que ce soit les chaussures de randonnée ou les chaussures de trail, vous avez le choix entre des chaussures à tige haute, tige mid ou tige basse. Ça veut dire quoi ? C’est grosso-modo la hauteur de la chaussure. Plus c’est haut, plus la cheville est maintenue, plus le pied est protégé. Il est encouragé de prendre des chaussures à tige haute pour les itinéraires techniques (comme le peut être par tronçon le GR20).

Les chaussures tiges hautes permettent de maintenir confortablement la cheville. Cela demande moins d’effort car le pied est maintenu. Elles protègent mieux à l’infiltration du sable et aux petites saletés, vous n’aurez donc pas à déchausser souvent. Elles sont plus lourdes également (logique), ce qui sur la longueur peut avoir une incidence. La plupart des chaussures de trails sont des chaussures à tige basse, mais il en existe à tige haute. Personnellement, due à la morphologie de mes pieds, je ne supporte pas les tiges hautes.

Les tiges basses ne protègent absolument pas la cheville. Est-ce que c’est grave ? Tout dépend de votre condition physique et de votre niveau de marche. Plus vous allez marcher / courir, plus vos chevilles seront “musclées”. Avoir une tige basse, c’est accepté le risque de se fouler la cheville, mais c’est aussi permettre à ses chevilles de se muscler. A contrario des tiges hautes, les petits cailloux pourront s’infiltrer plus facilement.

La solution intermédiaire, ce sont les tiges mid. La cheville est maintenue mais pas entièrement. Le collier de la chaussure se place au niveau de la malléole.

Le mieux est d’aller tester en magasin pour savoir ce qui vous convient le mieux.

Des chaussures de randonnée

Peut-être avez-vous une préférence pour des chaussures classiques de randonnée ?

Souvent en cuir, elles nécessitent plusieurs jours d’utilisation pour s’y faire. Il n’y a rien de pire qu’une nouvelle paire de chaussures de randonnées et d’avoir des cloques à cause d’elle. Il est donc préconisé de “faire ses chaussures” quelques semaines avant une utilisation intensive. La chaussure en cuire, souvent dure et rigide, prend du temps à s’habituer à la morphologie de votre pied et à votre démarche.

Des chaussures de running

J’ai des chaussures de course, est-ce suffisant pour le GR20 ?

Si vous n’avez que des chaussures de running sous le pied (ahaha) et que vous ne voulez pas investir dans une autre paire de chaussure, cela peut faire l’affaire. Le soucis, c’est que la semelle des chaussures de course est assez fine et vous allez bien sentir les reliefs du sol. C’est toujours mieux que des baskets de ville, mais c’est loin d’être l’idéal.

Sachez que le terrain du GR20 est très accidenté, ce qui signifie que vous allez passer des parties avec de la roche coupante et avec du gravier. Les chaussures de running sont souvent dans un matériaux léger et peu résistant. Vous allez les abîmer à coup sûr.

Si vous avez un peu de budget, je vous conseillerais d’investir dans une nouvelle paire spécialement pour la randonnée, au risque de devoir racheter une paire de running à votre retour…

Pourquoi investir dans des chaussures de marche pour le GR20 ?

  • minimiser les risques de blessure
  • mettre toutes les chances de votre coté pour réussir le GR20
  • car vous allez faire d’autres randonnées par la suite

Semelle orthopédique pour la randonnée ?

J’ai fini le GR20 sur les rotules, avec une énorme tendinite au niveau du genou gauche. Après avoir consulté divers spécialistes, j’ai trouvé la solution à mon problème. J’ai fait faire des semelles orthopédiques afin de corriger ma démarche. Depuis, je n’ai plus de problème pour marcher, et ça c’est quand même génial !

Si vous êtes coutumiers de douleurs aux genoux, aux rotules, aux pieds, aux articulations, je vous invite à aller voir un podologue ou un orthopédiste.

Tu as aimé cet article ? Vote 5 étoiles !

Clique sur les étoiles pour voter 🙂

Moyenne : 4.7 / 5. Total : 3

Aucun vote pour le moment. Sois le premier.